L’humour d’ORCD, entendez Olivier Rieu et Cyril Deydier, aurait certainement amusé le poétique Raymond Hains. Ils revisitent à leur façon, de manière contemporaine, une facette du Nouveau Réalisme.


    Chacune des créations détourne le contenu incorporé avec une subtile approche satirique, parfois même provocante. 


    Jamais pour autant n’est occultée la très belle qualité esthétique du travail. Ainsi, le portrait devient affiche, l’essence, son fil conducteur.